Comment le PIB est-il calculé ?

Le Produit Intérieur Brut ou PIB est un indicateur qui peut être utilisé pour évaluer la santé économique d’un État. Plusieurs points de données liés à la croissance, à l’inflation ou encore aux revenus des ménages entrent dans ses calculs. Quelles sont les bases de calcul ? Voici quelques informations clés liées au calcul du PIB.

Quel est l’objectif du PIB ?

L’objectif du PIB est de mesurer le dynamisme économique d’un pays. La croissance ou la récession économique est l’objet de ce calcul, qui prend en compte une certaine période de temps. En général, les résultats sont basés sur une estimation annuelle de l’activité, mais il existe aussi des calculs trimestriels. Il comprend un certain nombre de composantes qui peuvent être utilisées pour déterminer, par exemple, la rentabilité d’une entreprise ou sa production.

  • les fluctuations éventuelles ; 
  • le taux de croissance
  • le taux d’inflation.

Le PIB peut fournir ces informations tout au long d’une année de travail. La mesure de la richesse d’un pays est basée sur la quantité de biens et de services fournis par les acteurs économiques du pays. Les classements sont calculés à partir des données du Fonds Monétaire International (ou FMI).

Malgré son statut d’indicateur financier, le PIB ne reflète pas fidèlement les nombreuses facettes de l’économie d’un pays. D’autres facteurs ne sont pas pris en compte dans cette évaluation :

  • Les activités non rémunérées ou illégales;
  • L’indicateur de développement humain;
  • le patrimoine de production;
  • et les inégalités sociales et économiques entrent tous dans cette catégorie.

Cependant, ces données peuvent avoir une influence significative sur les résultats du calcul de cet indicateur. Les formules utilisées pour déterminer le mode de calcul du PIB ne correspondent pas toujours à la réalité. Pour cette raison, son utilisation pour déterminer la richesse d’un pays peut être une question controversée.

Quelle est la formule de calcul du PIB ?

Le PIB prend en compte toutes les données économiques de tous les secteurs d’activité, qu’ils soient publics ou privés. Il se réfère à l’ensemble de la valeur ajoutée, y compris les taxes et les droits de douane. De nombreuses méthodes de calcul constituent la base du PIB.

Le premier calcul du PIB est basé sur l’approche de la production. Il s’agit de mettre à jour les sources cachées de la richesse, telles que :

  • l’industrie ;
  • les acteurs économiques.

La valeur ajoutée du secteur privé est égale à la différence entre le montant total de la monnaie en circulation et le montant total de la consommation intermédiaire. En l’absence de toute activité commerciale, le calcul se base uniquement sur les coûts de fonctionnement. Pour une école, il s’agit soit des salaires des enseignants, soit des coûts d’entretien des installations.

Un point important de l' »approche par les revenus » est la répartition des revenus des travailleurs des secteurs public et privé. Dans cette situation, comment le PIB est-il calculé ? Il s’agit du total des salaires, des impôts sur la production, des taxes à l’importation et des excédents d’exploitation.

La quatrième méthode de calcul du PIB est basée sur l’approche par la demande avec quatre composantes : 

  • La consommation ;
  • L’investissement ;
  • Les échanges extérieurs ;
  • La fluctuation des stocks.

A lire aussi : pourquoi contacter le chasseur immobilier ?

La première partie de l’équation concerne l’argent dépensé pour des biens ou des services achetés pour répondre à un besoin spécifique. La deuxième étape consiste à déterminer combien d’argent les ménages et les secteurs institutionnels ont investi. La troisième étape détermine la différence entre ce qui est importé et ce qui est exporté. En d’autres termes, un pays qui exporte plus qu’il n’importe a un PIB positif.

La quatrième composante de l’approche fondée sur la demande consiste à suivre le mouvement des actifs monétaires qui sortent du pays et y entrent. Il s’agit des produits semi-finis et finis, ainsi que des matières premières primaires. Lorsque les entrants sont plus nombreux, on dit que la variance est 

En quoi le PIB et le PIB réel diffèrent-ils ?

Pour déterminer le mode de calcul du PIB, il faut distinguer deux concepts :

Par exemple, le PIB « potentiel » et le PIB « réel« .

Le potentiel du PIB équivaut aux estimations ou aux objectifs maximaux de l’État, en fonction d’un certain nombre de facteurs. C’est l’idéal en termes d’efficacité économique. En d’autres termes, c’est une référence vers laquelle il faut tendre :

  • Un taux de chômage minimal ; 
  • Le meilleur fonctionnement possible des secteurs ; 
  • et un taux de production maximal.

Le PIB réel indique la valeur réelle de la production de l’État. Le calcul du PIB en temps réel permet de voir la situation économique actuelle en action. La confrontation avec le potentiel du PIB est parfois nécessaire pour dégager la marge.

Cette comparaison équivaut à une mesure de la santé globale de l’économie du pays. Le PIB réel peut être supérieur au PIB potentiel dans certaines circonstances. On observe ainsi une croissance économique accompagnée d’une augmentation de la valeur relative des biens et services. Cet écart peut s’expliquer par une forte demande du produit sur le marché étranger.

Dans d’autres cas, le PIB réel est inférieur au PIB potentiel. Par conséquent, le pays connaît une récession provoquée par une augmentation des taux d’intérêt hypothécaires, une baisse de la productivité et une réduction du pouvoir d’achat.